Canada : La province du Manitoba se lance dans les jeux en ligne

La Manitoba Lotteries Corp. a lancé son site PlayNow.com, en conjonction avec la British Columbia Lottery Corp.

Les manitobains qui veulent tenter leurs chances au poker, au blackjack ou à la roulette sur internet peuvent désormais le faire sur un site régulé à l’échelle provincial. Le site inclus un large choix jeux qui comprend le poker, les machines à sous et même les paris sportifs.

Les dirigeants de la loterie et le gouvernement Selinger ont annoncé que ce nouveau divertissement sera une option sure et plus modérée aux jeux d’argent traditionnels. L’opposition conservatrice a exprimé quelques inquiétudes.
Les Manitobains qui souhaiteront jouer en ligne devront s’enregistrer et avoir une carte de crédit en main. PlayNow.com a été créé par BCLC en 2004. Le Manitoba a juste fait une collaboration avec cette plateforme.

Le site présente quelques options permettant aux joueurs de se protéger contre eux-mêmes. Pour le moment, il est possible de fixer volontairement des limites sur un jeu en particulier. Lorsque ces limites sont atteintes, le joueur est obligé d’arrêter. Il y a aussi un dépôt hebdomadaire limite de 9,999 dollars. Il s’agit, plus précisément, de la somme maximale que quelqu’un peut perdre en cette période.

L’opérateur assure que l’environnement régulé oblige l’honnêteté et permet d’assurer que les gagnants puissent se faire payer. Il est, aussi, noté que les Manitobains ont déjà dépensé une somme considérable dans le jeu d’argent en ligne. Rien qu’en 2011, cette somme a été estimée à 37 millions de dollars.

Le vice-president of corporate commuications and social responsibility du Manitoba Liquor and Lotteries, Susan Olynik a déclaré que son organisme est au courant que les Manitobains jouent déjà aux jeux d’argent en ligne sur un marché informel, dans des sites illégaux. Ce qui est espéré, pour un futur proche, c’est que ces joueurs viennent migrer vers le site légal et régulé qui assure plus de protection et de sûreté.

Pour le premier exercice, le Manitoba espère tirer 1,5 millions de dollars de revenus à partir de PlayNow.com. Cela devrait s’élever et atteindre les 17 millions de dollars par année d’ici 2018.

Le meneur de la Manitoba Progressive Conservative, Brian Pallister, a déclaré qu’il est inquiet de cet engouement du gouvernement pour les jeux de hasards et désirerait voir un dialogue public à ce sujet. Il n’est pas convaincu par l’argument selon laquelle les Manitobains jouent déjà en ligne et que le gouvernement ne fait que réguler et tirer des profits. En effet, selon ce politicien, la question n’est pas de savoir ce que ces jeux rapportent à l’Etat mais de savoir ce qu’ils peuvent couter à la société.

Marion Cooper, travaillant dans l’Addiction Foundation of Manitoba, a exprimé sa satisfaction par rapport au fait que le site fasse la promotion du jeu responsable. Mais elle a ajouté que pour les trois pour cent de Manitobains qui ont des problèmes liés au jeu compulsif, il s’agit d’une plateforme de plus où ils peuvent jouer.

Selon Steve Ashton, le ministre responsable de la loterie au Manitoba, a annoncé que la BCLC avait un niveau de sécurité très élevé qui permet de prévenir efficacement l’accès aux jeux par les mineurs. Cela fait partie des avantages de travailler avec un opérateur plutôt que de créer un site appart. Il s’agit d’un bon compromis en matière de business pour le Manitoba. Ainsi, la société de loterie n’a pas eu à faire de gros investissements.

Le Manitoba place deux pour cent de ses revenus net dans la lutte contre les problèmes d’addiction aux jeux. Désormais, la somme qui représente trois pour cent des revenus générés à partir de PlayNow.com iront vers l’Addiction Foundation of Manitoba.